Le long du Danube

Nous sommes entrés en Autriche par Salzbourg pour suivre la Jacobweg jusqu’à Linz. Nous longeons le Danube pour rejoindre Vienne, la capitale. 370 km de randonnée dans le pays. Les autrichiens sont accueillants et égayent notre hiver (http://www.apprentis-vagabonds.fr/galerie-autriche/  ). Après cette longue marche nous voulions faire une pause. Nous avons une réponse de Workaway à quelques kilomètres. Un couple accepte de nous accueillir. C’est notre premier Workaway.

Forêt de conifères

Le Danube sous la neige

Les apprentis vanniers

Derrière les bois, près de Wordern, nous arrivons à la yourte. Tanja et Luc nous accueillent. Elle travaille avec les enfants et fait un peu de graphisme. Passionnée par les chevaux, elle aimerait monter un projet éducatif avec les ânes. Il est vannier. Ils vivent ici depuis deux ans. Ils ont déblayé le terrain et construit leur yourte eux mêmes. Désormais, ils aimeraient nettoyer 500 mètres carré de terrain et construire une étable pour Emil et Julo. Ces deux ânes arrivent à la fin du mois de mars. A cela s´ajoutera un projet de poulailler pour recevoir cinq poules et un coq.

 

Bienvenue chez Luc et Tanja

La fine équipe

C´est notre première expérience avec WorkAway. Tanja et Luc ont voyagé en faisant du wwoofing mais n´ont jamais été hôtes. WorkAway est une plateforme internet qui met en relation des hôtes proposant un travail contre de l´hébergement et souvent le couvert, et des bénévoles. Cela permet de voyager, rencontrer, partager, échanger et apprendre. Tous ce que l´on aiment !

Les journées défilent à toute vitesse. Nous travaillons tous les matins ensemble. A quatre, le projet avance vite. Démolir la vieille étable et en reconstruire une toute belle, déraciner les thuyas et les clématites, installer la clôture, rénover le poulailler, … La vague de froid ne nous démotive pas. Nous faisons de gros feux pour se réchauffer les mains et les orteils. On est tellement heureux d´avoir un lit au chaud ! Les nuits descendent à -15 degré. Le temps aurait été difficile en tente.

On se réchauffe les orteils

 

Le week-end, Luc nous enseigne la vannerie. Il nous invite à ses cours. Les après-midi, il nous laisse accéder à son atelier Korbsalix .  Nous découvrons le travail de l´osier. J´en rêvais. On adore et rien ne nous arrête. Je n´ai jamais eu autant mal aux mains. Nous apprenons à faire des paniers a fond plat, le point de hochet et la technique du burkina. On assiste aussi a la première récolte du champ d´osier. Couper, trier et faire les boutures.

Stage de vannerie à l´atelier Kornsalix

On forme les bottes

En fin d´après-midi, Vincent joue avec le banc à planer. Il travaille le bois. Pour moi, c´est le moment cuisine. Avant ce voyage je ne m´imaginais pas aimer autant cela. Je passe des heures à lire les recettes et à les essayer aux fourneaux. Luc est français, Tanja est gourmande, on parle « bouf » et on mange trop. Vincent apprend à faire du pain au levain. Nous passons de bons moments ensemble à la table. Les petits déjeuners s´éternisent autour du porridge aux épices de Tanja. Le soir, les voisins passent à  la yourte ou nous invitent.

Pesto d´ail des ours

Soirée au coin du feu

Nous pensions rester ici deux, voire trois semaines. Cela fait maintenant cinq semaines que nous sommes arrivés. Les poules et les ânes sont là. Le printemps arrive. Aujourd´hui, j´ai trente ans. Nous célèbrons ça ici, entourés des amis que créent le voyage. Nous fêtons aussi notre départ. La route vers le soleil nous attend !

« Salut voisins ! »