Lorsque nous avons appris la présence d’un chemin de randonnée traversant le Monténégro, nous avons tout de suite été intéressé.

La Primoriska Planinarska Transverzla (ou PPT pour les intimes) s’étend sur 168km. De Herceg Novi à Lisinje, le sentier suit la chaîne de montagnes proche de la côte.

Dès les premiers jours de randonnée, nous avons compris que nous allions nous plaire. Le paysage est superbe et les chemins sont très bien balisés.

Nous passerons une belle soirée au refuge de Za Vralto. Avec Marko et un groupe d’étudiants en littérature et musique. Le soir, au coin du feu, une jeune nous chante l’hymne monténégrin en lyrique.

Une personne du club de randonnée nous explique leur politique de marquage :

« Nous mettons les marques pour que depuis une marque, un randonneur puisse toujours en voir deux autres. De cette manière, si vous vous perdez, vous êtes un idiot. »

Nous suivons donc ces jolies marques à travers le paysage karstique du parc regional de l’Orjen.

C’est impressionnant. Il faut regarder où on met les pieds. La roche est rongée par les infiltrations de l’eau. Le sol est parsemé de failles plus ou moins profondes.

En s’écartant un peu de la PPT pour aller voir la baie de Kotor, un local nous interroge :

« Where are you from ? »

« France. »

« Here it’s Montenegro. Beautiful ! »

Les locaux aiment cette déclaration. Nous l’entendrons plusieurs fois pendant notre séjour.

Nous visitons Kotor, vieille ville médiévale classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Le détour en valait la peine. Le soir, nous dormons près de sa muraille, avec vue sur la baie.

Nous repartons dans les montagnes en direction de Bar.

Sur la PPT, l’eau est rare, l’approvisionnement se fait essentiellement par les puits. Quant à la nourriture, il vaut mieux faire des stocks quand vous croisez un village. Il nous est parfois arrivé de marcher 4 jours sans voir le moindre magasin.

On couple alors la nourriture de nos sac avec des plantes récoltées. Épinards d’orties, salade d’alliaire, de pissenlits, de primevère, poêlées de cèpes… Mmm…

Un soir, dans le petit village de Majstori, nous cherchons un endroit pour la tente quand un local nous appelle depuis sa maison. Đzorđz nous invite à prendre le raki (eau de vie locale) et le café. Il nous prêtera même sa cabane pour la nuit !

Vive le Monténégro. À bientôt en Albanie.